top of page
Rechercher

« Au temps des femmes : la révolution artistique de Monique Frydman »

PARIS.FRANCE


Septembre s'est déroulé sous la forme d'un mois artistique vibrant au cœur de Paris. Les galeries de la ville ont ouvert leurs portes pour dévoiler une pléthore d'expositions et de vernissages, célébrant la créativité illimitée des artistes féminines.


Parmi ces sommités, le nom de Monique Frydman est peut-être resté obscur pour de nombreux non-Parisiens, mais son héritage est une toile tentaculaire regorgeant de récits profonds et d'œuvres captivantes.


La dernière exposition de Frydman, organisée à la prestigieuse galerie Dutko, a révélé une mosaïque complexe de son œuvre, avec des pièces individuelles couvrant une gamme de prix remarquable allant de milliers à des centaines de milliers d'euros, témoignage de son influence durable dans le monde de l'art.


La stature de Monique Frydman en tant que peintre abstraite majeure repose non seulement sur ses prouesses artistiques mais aussi sur le parcours remarquable de sa vie. Né dans la ville pittoresque de Nages, dans la région Occitanie du sud-ouest de la France, d'un père ukrainien et d'une mère lituanienne, Frydman a été immergé dans ses premières années dans le monde de l'art. Elle est diplômée de l'École des Beaux-Arts de Toulouse et, en 1964, fait de Paris sa patrie artistique, poursuivant son parcours créatif aux Beaux-Arts de la capitale française.


Dans les turbulences de la fin des années 60, où la France était prise dans le tourbillon des mouvements politiques, dont la ferveur de Mai 68, le féminisme et la montée de l'extrême gauche, Monique Frydman, aux côtés de son mari, le gynécologue Le Dr René Frydman a pris une position révolutionnaire en faveur des droits, de la liberté et de la contraception des femmes. À ce stade, elle interrompt momentanément sa carrière de peintre pour devenir professeur de dessin. Cependant, sa passion pour l’art ne s’est jamais atténuée et elle est progressivement passée de la peinture figurative à l’abstrait, alors même que de nombreux artistes exploraient de nouveaux médiums et l’art de la performance. Frydman est restée fidèle à son dévouement à la peinture traditionnelle sur toile et sur papier, sa fascination pour le papier de soie japonais devenant une marque durable. Sa technique impliquait l'intégration méticuleuse du papier de soie avec des dessins sur toile, séparant habilement la couleur de la forme.


Au début des années 80, les horizons artistiques de Frydman se sont élargis alors qu'elle s'aventurait dans les toiles grand format. Sa palette, autrefois infusée de charbon foncé, s'est transformée en une explosion de couleurs vibrantes inspirée de ses voyages en Australie et en Inde. Les années 90 ont été témoins de son expérimentation de diverses techniques, notamment une approche « style asiatique » avec de la colle et des pigments, ainsi que la technique audacieuse à l'aveugle, où elle a créé des œuvres abstraites à travers des mouvements avec les yeux bandés sur toile.

Tout au long de son illustre carrière, Frydman a été représentée dans de nombreuses galeries à travers le monde et a orné les murs des musées et des centres d'art contemporain de ses créations. Le point culminant de son parcours peut être symbolisé par la remarquable exposition "Polyptyque Sassetta" au Salon Carré du Musée du Louvre, une réalisation dont seuls peu d'artistes peuvent se vanter.


L'exposition actuelle de Monique Frydman, organisée de main de maître par la Galerie Dutko, témoigne de son talent artistique en constante évolution. Comprenant des œuvres réalisées entre 2022 et 2023, cette collection, intitulée « L'Autre Rive », présente une rupture avec son utilisation antérieure des pastels. Ici, les pastels sont plus dilués et plus légers, tandis que Frydman utilise son pinceau pour affiner les marques laissées par les blocs de pastel. Le résultat est une série de toiles imprégnées des qualités délicates de l'aquarelle.





Dutko Gallery, a bastion of contemporary art, provides a fitting backdrop for the exhibition. Nestled at Quai Voltaire, just a stone's throw away from the Musee d'Orsay and the Beaux-Arts Academy, the gallery's history is steeped in art and design. Originally founded in 1969 with a focus on Art Deco furniture, it evolved under the stewardship of Jean-Jacques Dutko, championing the interplay between artists' furniture, sculpture, and painting. In 2010, the gallery expanded to Rue de Bretonvilliers on the Ile Saint-Louis, marking a pivotal shift towards contemporary art. Today, Dutko Gallery stands as a central hub for both established and emerging artists, who showcase their creations in solo and group exhibitions, both nationally and internationally.


 

Exhibition by MONIQUE FRYDMAN "L'AUTRE RIVE"

14 SEPTEMBER - 21 OCTOBER 2023

DUTKO /

17 Quai Voltaire, Paris 75007 /

Monday to Saturday from 10h30 till 13h and from 14h30 till 19h



0 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page